Le 29 Décembre 2015, le gouvernement britannique annonçait une hausse probable du “stamp duty” (droits de timbres) sur les achats immobiliers de type investissements locatifs (buy-to-let). Cette réforme significative – en cours de concertation jusqu’au 1er Fevrier – devrait prendre effet au mois d’Avril et si elle est adoptée secouer le marché de l’investissement locatif. 

N’attendez pas le 1er avril pour investir à Londres !

 

A compter du 1er Avril 2016 donc, quiconque investira dans une résidence secondaire ou dans un appartement à louer au Royaume Uni pour plus de 40 000£ devra s’acquitter d’un “stamp duty” dopé de 3 points de pourcentage. Ainsi, pour un appartement vendu à 500 000£, le stamp duty passera de 15 000£ à 30 000£, soit un coût additionnel de 15 000£. Voici un tableau présentant les différences dans le calcul du droit de timbre avec ce projet de loi:

droits de timbres londressource HMRC

Cette hausse des frais de timbres devrait concerner également les investisseurs étrangers voire même les Britanniques possédant déjà un bien hors UK . Ainsi, si vous êtes propriétaire en France et que vous souhaitez acheter un appartement à Londres, vous devrez également faire face à cette augmentation. C’est un des points d’achoppement de la réforme du fait,  bien sur,  de la difficulté d’exécution de mise en place de la loi entre les frontières.

Alors que faut-il faire ? Première réponse: profiter jusqu’au 1er avril des opportunités d’acquisition pour éviter de supporter 3% de hausse de taxe. Cette hausse n’est pas négligeable et va inévitablement peser sur vos rendements.  Mais si la loi est adoptée, quelles seront les conséquences sur le marché immobilier anglais? Sans jouer les Cassandre, on peut penser que les investisseurs  privés (ceux qui ont moins de 5 biens immobiliers) vont quelque peu temporiser leurs investissements, se concentrer sur des achats de moins de 250 000 livres. Cette baisse va être compensée par une hausse des achats résidentiels : c’est l’objectif du gouvernement de favoriser l’accès à la propriété. Il se peut qu’il y ait un tassement des prix d’acquisition.  Il est à parier aussi que les prix à la location vont augmenter compensant la hausse de la taxe, soutenue par une demande extrêmement forte de locataires venus du monde entier.   Ainsi, cela reste toujours intéressant d’investir à Londres car il est évident qu’un tel investissement ne se fait pas avec un horizon très court donc si vous vous projetez sur 5 ans, le gain en capital et en rendement sera indéniable. Enfin, n’oubliez pas que le statut du propriétaire loueur n’est pas le même en Angleterre qu’en France: ici pas d’encadrement des loyers, pas de trêve hivernale!

Vous aussi, vous voulez concrétiser votre investissement locatif, contactez-nous au 0044 207 602 99 26 pour nous faire part de votre projet d’acquisition.